Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Années 80 : La Communauté Fan des 80's !!!

Années 80 : La Communauté Fan des 80's !!!

Années 80 : Venez prendre un petit coup de vieux dans notre bienfaisante Communauté ! extraits télé, pages de pub, jouets, sucreries, produits disparus, clips videos, portraits 80's des membres et bien d'autres tonnes de surprises ! ! ! :)

Klaus Nomi par Franck :)

k4.jpgPersonnage mystérieux à plus d’un titre, Klaus Nomi a lui aussi marqué de son empreinte vocale les années 80. Sa voix stupéfiante a pénétré le public New-Yorkais avant de traverser l’Atlantique. Parfois telle une déferlante, parfois douce comme une caresse. C’était selon avec Klaus…

J’avoue que le sujet me tient à cœur et que, sans réellement connaître le personnage (en fait personne ne l’a jamais vraiment connu), je voulais malgré tout lui rendre hommage.

Il est difficile de trouver des traces de la biographie de Klaus Nomi, le texte que je lui consacre sera donc succinct, mais plus que le nombre de mots, c’est l’intention qui compte…

Klaus Sperber naît en 1944 (à moins que ce ne soit 45 ou 47…) dans les Alpes bavaroises, en Allemagne. Période difficile, cela va de soi, il est élevé uniquement par sa mère. De son enfance, aucune information fondée n’existe. Certains ont essayé de romancer ses jeunes années, mais la tentative n’est pas concluante, et quoi qu’il en soit, cela brise le charme mystérieux qui entoure Klaus.

k3.jpgDe fait, on retrouve sa trace bien des années plus tard à Berlin, à la fin des années 60. Là encore, les versions se contredisent : Nomi lui-même, aurait prétendu à la presse, avoir travaillé à l'Opéra de Berlin. Si cette information est réelle, cela aurait  été en tant que portier, placeur voir hôte d'accueil. Quoi qu’il en soit cela restait du domaine du « petit boulot ».

Il avait déjà un double goût pour le pastiche et les vocalises et commençait à étonner ses collègues, en reprenant des airs classiques et en imitant –entre autres- Maria Callas ou Presley.

Finalement, dans le courant de l’année 1972, il part à l'aventure, plus précisément à New York où il exercera divers petits boulots... notamment cuisinier et pâtissier au World Trace Center. 

k2.jpgLa nuit, il fréquente le "New York festif", boîtes de nuits et clubs d'East Village. Il commence à apparaître dans de petits spectacles, cherchant à la fois sa voie et sa voix. En effet, cette dernière couvre un registre plutôt vaste de base ténor, mais avec des possibilités de falsetto.

Il demandera conseil vers 1976 à Ira Siff, plus connue sous le nom de Vera Galupe-Borszch dans La Gran Scena Opera Company, qui lui conseillera d'abandonner le soprano. C'était peu avant le renouveau du contre-ténor masculin.

C'est à New York qu'il rencontra David Bowie qui 190747130-L.jpgaurait assisté à l'une de ses performances étonnantes. Ce dernier lui demanda, ainsi qu'à Joey Arias, de l'accompagner sur la scène du show « Saturday Night Live TV ». Les deux compères firent les chœurs sur les chansons de Bowie: "The Man Who Sold the World", "TVC15" et "Boys Keep Swinging" en 1978.

C'est alors pour lui le moment de sa trop brève consécration.

David Bowie l'aurait ensuite introduit auprès de sa maison de disques de l'époque, où il enregistrera deux disques.

Il meurt du SIDA (ou plutôt de ses complications) dans la nuit du 5 au 6 août 1983. Ses cendres auraient été dispersées au-dessus de New York…

Il était visionnaire, talentueux, trouble, touchant, torturé et secret. J’invite tous ceux qui ne le connaissaient pas (j’ignore s’il seront nombreux) à s’abreuver de sa version de « Cold Song ». 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

christophe 28/09/2008 11:10

A ceux qui osent avoir la trouille de klaus, écoutez ding dong the witch is dead : une des ses meilleures chansons, joie et folie! Et regarder you tube : klaus nomi on tv party nyc "Mon coeur s'ouvre à ta voix" en direct : admirez autant le talent que son coeur! C'est du bonheur et beaucoup de peine aussi.

DINQUEN 18/06/2008 16:47

Bravo à toi pour cet "exposé" je connaisais klaus NOMI car j'ai son album  "ENCORE!" mais je ne le connaisais pas en détaille.Encore Merci.

Corinne 03/01/2008 23:32

Après toutes ces années sans avoir entendu de chansons et presque oublié, c'est un bonheur de tomber sur un site pareil et de retrouver Klaus Nomi. Quel personnage impressionnant  Merci( et c'est vrai qu'il y a un air de ressemblance entre Ben de Lost et Klaus)

Franck 04/08/2007 00:22

... Merci à vous pour vos commentaires, ils me vont droit au coeur !!! :)))))))))))))

odilederey 03/08/2007 00:14

J'avoue que je ne connaissais pas du touit ce chanteur, ni de loin ni de prés. Il est impressionnant, quelle superbe voix ! Et ce cold song, c'est magnifique !Moi il me fait penser aux personnages du "Rocky horror picture show" !!En tout cas, merci de m'avoir fait connaitre Klaus Nomi Franck.