Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Années 80 : La Communauté Fan des 80's !!!

Années 80 : La Communauté Fan des 80's !!!

Années 80 : Venez prendre un petit coup de vieux dans notre bienfaisante Communauté ! extraits télé, pages de pub, jouets, sucreries, produits disparus, clips videos, portraits 80's des membres et bien d'autres tonnes de surprises ! ! ! :)

La Navette spatiale par JF :)

500px-Shuttle-profiles.jpgUn peu de haute technologie aujourd’hui. Et même très haute puisqu’on va parler espace.C’est une longue, belle et tragique histoire, celle de la navette spatiale, appelée Space Shuttle au pays de l’oncle Sam.

Bien que son premier vol ait eu lieu le 12 avril 1981 grâce à Columbia, sa genèse remonte au début des années 70, juste après la fin du programme Apollo qui emmena l’homme sur la lune. Le coût Apollo ayant été pharaonique, il fut décidé par Nixon en 1972 de développer un moyen moins coûteux permettant de conserver une présence humaine américaine dans l’espace et de lancer vers 1990 une station spatiale.

250px-Space-Shuttle-Columbia-launching.jpg

De là vint l’idée d’un engin réutilisable permettant à terme de construire et d’alimenter cette future station.Mais ce ne serait pas là sa seule mission. Il mettrait aussi des satellites en orbite, servirait à en récupérer pour les réparer et réaliserait toutes sortes d’études sur des insectes, des alliages de métaux et sur le corps humain.

C’est ainsi que naquit la navette spatiale, conçue pour effectuer une centaine de vols. Chaque navette a un coût unitaire d’un milliard de dollars et le projet a coûté plus de 30 milliards de dollars de 1972 à 1981, année du lancement de la première navette.

Navette2.jpgPas mois de sept navettes furent réalisées par la North American qui est maintenant propriété de Boeing:

Enterprise (1976) navette expérimentale n’ayant jamais été mise en orbite / Pathfinder (1977) conçue pour des essais au sol / Columbia (1981) première à connaître l’espace et détruite lors de son retour sur terre le 1er février 2003 suite à l’endommagement de son bouclier thermique / Challenger (1982), qui explosa quelques instants après son décollage le 28 janvier 1986 suite à la rupture d’un joint de booster, point faible bien connu et volontairement ignoré par la NASA et qui faillit causer d’autres catastrophes, comme la commission d’enquête le montrera après l’accident de Challenger / Discovery (1983), toujours en service / Atlantis (1985), toujours en service / Endeavour (1991) construite pour remplacer Challenger et toujours en service.

250px-Space-shuttle-Enterprise-piggy-backed-on-a-Boeing-747.jpgQuelques données techniques (un peu mais pas trop..) : 37m de long, 24m d’envergure et 17m de hauteur, pesant 68T à vide et 109T au décollage. Ses trois moteurs principaux lui permettent d’emporter sept membres d’équipage et une charge de 30T à une altitude variant entre 185 et 1000km et à une vitesse de 28000km/h. 

Pour le décollage, elle est assistée par deux boosters à poudre de 45m de haut. Le gros «bidon » sur lequel est fixée la navette n’est autre qu’un réservoir de 2 millions de litres d’un mélange d’oxygène et d’hydrogène liquides alimentant ses trois moteurs en phase de ascensionnelle.


Pour son retour sur terre, elle est équipée d’un bouclier thermique de plus de 30000 tuiles lui permettant de résister à des températures variant de 1000 à 2300°C provoquées par les navette-russe-bourane.jpgfrottements de l’air lors de sa rentrée dans l’atmosphère Ces frottements permettent de ramener sa vitesse de 28000km/h à environ 400km/h, vitesse d’atterrissage. Le retour se fait en vol plané et l’atterrissage sur un lac pétrifié long de plusieurs kilomètres.
Pour ses déplacements entre les aires d’atterrissage et de décollage, elle est transportée sur le dos d’un Boeing 747 (appelé SCA, Shuttle Carrier Aircraft) spécialement conçu.

Quel avenir pour la navette ? Son arrêt est déjà programmé. Georges Bush ayant annoncé sa volonté de retourner sur la lune puis sur Mars, elle prendra sa retraite vers 2010, une fois la construction de la station achevée et après trente ans de bons et loyaux services. Elle finira sans doute dans l’un ou l’autre musée pour la plus grande joie des petits et des grands.

Pour l’anecdote, la navette eut son clône (russe bien sûr), appelé Bourane, sans doute fruit de l’espionnage industriel régnant du temps de la guerre froide. Ce vaisseau russe n’effectua qu’un seul vol inhabité en 1988 et fut abandonné en 1993, faute de moyens et suite à la situation politique complexe en Russie. Il est cependant à mettre à son crédit un atterrissage entièrement automatique, chose que la navette américaine n’a jamais réalisée car jugée trop risquée.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

AKTARUS 08/06/2007 16:10

AKTARUS 08/06/2007 15:58

bravo jf pour l article ya rien a y ajouter!!!!!!!  sauf pour les cinephile comme moi!!!!!! ! pour voir tout ca en vrais le filmspace coboys!  le retrace etape par etape!  ont y vois clint eastwood, james gardner,donald sutherland , et le grand tommy lee jones!   retracer la grande epopee de l espace americaine! avec l arret du projet appolo!   les debut du vol supersonic   x 28  et l arret de la navy dans la conquete  spatiale et la creation de l agence civile la celebre nasa!!!!!!!!   ont y vois meme dans le film  le resultat de l espionnage entre est et ouest!  et quelques fois c meme avec la collaboration  des sois disant victimes de cet actes!  le film est geniale !   action humour effet speciaux!  et  une lecon d amitier dans ce film !  qui est  un chef d oeuvres realiser par clint lui meme  !!!!!   quand les 4 pilotes les plus chevronner de l air force sont rappellez pour sauver le monde!!!!!!!  le hic ils sont  sexagenaires!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!  

candyneige 07/06/2007 18:50

super article ! ça fait toujours planer les fusées....;)))

LAURENT 06/06/2007 21:23

le generique de cosmos 1999 me faisais flippé quand j été mome,super video ce game over

mathieu 06/06/2007 21:23

beau boulot, elle m'a fait réver celle-là :)