Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Années 80 : La Communauté Fan des 80's !!!

Années 80 : La Communauté Fan des 80's !!!

Années 80 : Venez prendre un petit coup de vieux dans notre bienfaisante Communauté ! extraits télé, pages de pub, jouets, sucreries, produits disparus, clips videos, portraits 80's des membres et bien d'autres tonnes de surprises ! ! ! :)

Les douces heures de la VHS par Eric :)

C’est si édifiant, de se promener dans les pages d’un vieux magazine ; on se rend compte à quel point on s’habitue vite à nos conditions de vie actuelles, à notre petit confort naissant…et on oublie des âges encore proches où le simple fait d’acheter une cassette VHS, vierge ou pas, était un acte mûrement réfléchi. Détaillons un instant cette publicité (de mai 1983) pour l’une de ces boutiques d’électronique borgnes qui fleurissaient à Paris dans les années 80, et qui ont aujourd’hui cédé la place, pour beaucoup d’entre elles, à des fast-food cheaps, des points phone, ou pire, à rien d’autre qu’une façade murée. Premier choc : le prix des cassettes vierges pouvait monter jusqu’à 130 FF ! C'est-à-dire, grosso modo le prix d’un film du commerce à la fin des années 90.

On comprend qu’à ce tarif, on enregistrait et réengistrait encore sur la même bande, pour obtenir au final une qualité d’image située entre un monochrome de Malevitch et une tempête de neige au sommet de l’Everest. Deuxième choc, le prix des cassettes enregistrées. La petite sélection en bas de cette publicité, à l’exception d’un ou deux films d’arts martiaux (Les tueurs noirs de l’empereur fou avec Sonny Chiba) ne fait mention que d’un type bien particulier de films, mais elle assez révélatrice des tarifs en vigueur au début des années 80 : jusqu’à 780 FF pour un film ! Sans trop s’étendre sur la question, on saluera la franche débilité de certains titres de cette liste.

Tout ceci nous renvoie naturellement aux grandes heures des « cassettes pirates » : rien de plus naturel pour nous, aujourd’hui, que de dupliquer un support enregistré. En 1983, le simple fait de prononcer les mots « cassette pirate » faisait de nous un nouveau Mesrine. Il faut dire que vu le prix des magnétoscopes eux-mêmes (dans les 10000 FF), cette opération n’était accessible qu’aux petits combinards. Ces prix ahurissants s’expliquaient sans doute par une tarification unique des éditeurs pour la vente et la location. Dernier détail : la présence des formats V2000 et Betamax, qui coexistaient encore avec l’horrible mais si endurante VHS. Qui possède encore un magnétoscope V2000 en état de marche ? L’appel est lancé.

On remarquera que si les téléphones sans fil étaient eux aussi hors de prix (avec une portée de 5 Kms, ce qui est sans doute très utile dans l’appartement de Gozilla mais semble un peu plus vain pour le reste de la population), le prix des consoles de jeu n’a guère évolué. L’Intellivision de Mattel montrée ici fait 1695 FF, soit à peu près le prix de la future Wii de Nintendo. A neverending story ;-) 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Chacha 01/11/2008 22:57

Il y a aussi un élément qui a fallit, je dis bien faillit, détroner la VHS c'est le Vidéo Disque  vous vous souvenez de ce disque à lecture laser de la taille d'un 33 tours

kAbaIaKH 13/10/2006 09:49

Outre les prix exhorbitants des magnétoscopes, ceux ci était également soumis à la redevance (comme quoi ils n'avaient pas attendu la DADVSI). D'où des règlements en liquide dans certains magasins ...