Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 octobre 2006 4 12 /10 /octobre /2006 16:21

Astoria est une modeste et paisible cité portuaire de l’Orégon, trop paisible au gré de ses jeunes habitants... "Il ne se passe jamais rien ici", soupira un jour l'un d'eux, mélancolique. Mickey Walsh, jeune garçon de 13 ans, venait de prononcer une de ces phrases fatidiques qui annoncent parfois les aventures les plus étranges, les plus folles et les plus amusantes…

Ainsi 7 adolescents se retrouvent embarqués dans 1 chasse au trésor car de méchants promoteurs s’emparent quartier après quartier de la ville.  

 

 Les Goonies, voient leurs existences menacées par un exil forcé vers Détroit. C’est alors qu’ils découvrent dans le grenier d’une des maisons la carte au trésor d’un pirate disparu dans la région il y a plusieurs siècles, le célèbre Willy-le-Borgne. Les gamins se lancent dans l’aventure, espérant sauver leurs foyers. Mais la quête est périlleuse, et des bandits italiens recherchés par la police, les Fratelli vont croiser leur chemin…

 

Les Goonies (The Goonies) est un film de 1985 produit par, et adapté d'un script de Steven Spielberg, écrit par Chris Columbus, réalisé par Richard Donner 

Le titre vient en fait que les héros viennent d'un quartier d'Astoria, Oregon surnommé le "Goon Dock".  

 

Il a été question d'une suite, longtemps attendue par les fans du premier. Richard Donner a dit qu'il avait été intéressé par un scénario et que Spielberg était derrière lui, mais en 2004 plusieurs acteurs du premier volet ont fait savoir que la société de production Warner Bros n'était pas intéressée.

On n’y retrouve des références à d’autres films :

Le personnage de Jonathan Ke Quan/Data porte une ceinture frappé du sceau de 007, le code de l'agent secret James Bond. D’ailleurs l’1 des méchants frères Fratelli, celui qui s’évade, jouera un autre rôle de méchant justement dans 1 James Bond (Permis de tuer en 1989). Marrant aussi c’est que cet acteur est né dans 1 ville s’appelant aussi Astoria mais, elle, dans l’état de New York).

On retrouve également dans le film des références aux Gremlins, à Superman et à La Grande évasion

 

 

Le réalisateur des Goonies, Richard Donner, fait une apparition dans le film. Il y revêt l'uniforme d'un policier aux cheveux gris dans la scène où les Goonies s'échappent de la caverne dans un bateau.

 Parmi le jeune casting de la bande des Goonies figurent deux graines de comédiens ayant déjà travaillé directement ou indirectement Steven Spielberg : Corey Feldman était apparu dans Gremlins tandis que Jonathan Ke Quan a débuté au cinéma dans le rôle de "Demi-Lune", le petit compagnon d'Harrison Ford dans Indiana Jones et le Temple maudit.

 

 Parmi les membres de la bande des Goonies figurent de nombreux enfants de comédiens célèbres :

Martha Plimpton (Stephanie) est la fille de l'acteur Keith Carradine,  Jos Brolin (Brandon)est le fils de James BrolinSean Astin (Mickey) est l'enfant de John Astin et Patty Duke, deux célèbres comédiens qui s'étaient illustré à partir des années 60 dans des séries télévisées américaines. On peut le retrouver dernièrement dans la dernière saison des 24h chrono, dans Click & c’était aussi 1 hobbit, Sam (celui qui ne lâche pas Frodon),  dans la trilogie du seigneur des anneaux. 

 L’acteur qui joue Cynoque le « monstre » gentil en fait, est décédé en 1989.

Le film est célèbre pour être truffé de "coquilles" assez flagrantes :

Dans le générique du début, Data essaye une nouvelle invention et se laisse glisser sur le sol grâce à un câble electrique qu'il a inventé. Mais, en regardant bien, on peut voir que ses baskets ne touchent pas le sol. Il glisse sur un sorte de rail.

 Quand les goonies sont dans le grenier, choco fait tomber un cadre qui se casse par terre & les morceaux sont jetés hors du cadre. Dans le plan suivant, quand mickey retire la carte du cadre, tout les morceaux sont dessus.  

Quand Choco descend de la voile du bateau, il n'a pas de chapeau de pirate mais quand il arrive en bas, il en porte un.

A la fin du film, quand les journalistes interroge les enfants sur leur aventure, l'un deux répond "le plus effrayant a été la pieuvre géante" alors que la scène dont il parle a été coupé au montage. Cette scène, ainsi que d'autres scènes supprimées, a été incluse dans les bonus du DVD.    

Repost 0
Published by Lolotte - dans Cinéma 80's
commenter cet article
11 octobre 2006 3 11 /10 /octobre /2006 14:13

Voici une chanson de 1986 que j'ai adorée !!! :D

 

J'ai réussi à remettre la main sur ce clip, ça m'a fait un choc !!! alors, bien évidemment, j'avais envie de vous en faire profiter ! ;)

PS/ Eric, as-tu souffert de cette chanson dans ta jeunesse ?? moi je suis sûre que oui !!!   

 





Repost 0
Published by Maxtv80 - dans Musique 80's
commenter cet article
11 octobre 2006 3 11 /10 /octobre /2006 13:38

Jerrica est une jeune femme spéciale : elle s’occupe d'une pension pour orphelines & elle est l’héritière de "Star Light Musique", une maison de disques très convoitée par Eric Raymond, un producteur véreux qui est prêt à tout pour la récupérer.

 

Le père de Jerrica avait construit avant sa mort, Synergie, un super ordinateur. Ce dernier peut créer des hologrammes à volonté & permettre ainsi à Jerrica, grâce à ses boucles d'oreilles « magiques », de se transformer en Jem, chanteuse au cheveux roses du groupe de rock "Jem et les Hologrammes". Bien sur, cette identité est secrète…   

  

Le groupe est composé exclusivement de petites nanas : Jem (chanteuse), Kimber (Claviers), Aja (Guitare) et Shana (Batterie, remplacée plus tard par Raya) 

Ce charmant groupe n’aurait pas lieu d’être si bien sur il n’y avait des « méchants » !! Ou plutôt des méchantes devrais-je dire car Eric Raymond crée son propre groupe, les Misfits,    un trio pour concurrencer Jem. 

 L’histoire est donc basée sur la rivalité entre les deux groupes avec beaucoup de petites chansons (d'1 ou 2 minutes) en anglais qui ponctuent régulièrement chaque épisode & agrémenté d’une multitude de changement de fringues hautes en couleurs.  

1ère diffusion française, sur TF1 en septembre 1986 via l’émission « Vitamines » qui respectait l’ordre des épisodes, chose qui ne se faisait pas alors aux USA. 

 

Bien évidemment des poupées ont été produites issues de cette série et le concept était que les poupées, signées Hasbro, devaient être plus attirantes et plus "flashy" que la célèbre Barbie. Vous noterez que les tenues s’inspiraient très largement des clips vidéos du début des années 80 comme exemple le petit spencer blanc (sur la poupée en photo) avec le revers brillant, rappel du pantalon ... On ne parlera pas du mélange des couleurs …    







Repost 0
11 octobre 2006 3 11 /10 /octobre /2006 13:23
Voici une publicité qui m'a beaucoup marquée au début de l'année 1990 ... :)
 
Réalisée par Jean-Paul Goude, cette publicité est trés imaginative, elle dispose d'une mise en scène originale agémentée du magnifique morceau de Prokofiev "Roméo et Juliette" :)
 
Qu'a pu bien faire notre "Egoiste" à cette horde de femmes en colère ? :O
 
 





Repost 0
Published by Maxtv80 - dans Pub 80's
commenter cet article
11 octobre 2006 3 11 /10 /octobre /2006 13:22

Bien sûr, il y a les fast-food locaux, ceux qui préparent vos hamburgers avec des buns Leader Price et des steaks Charal…

Mais pour ce qui est des fast-food avec pignon sur rue, de ces valeurs sûres garanties 100% exploitation du personnel dans lesquelles on retourne encore et encore malgré l’écoeurement qui nous y étreint à chaque repas, il n’y a plus guère le choix qu’entre McDonald’s et Quick (KFC ne s’est jamais vraiment développé par chez nous, et c’est tant mieux).

Les deux marques se sont à ce point inscrites dans le paysage qu’on en oublierait presque les challengers qui ont fait trembler le monde de la restauration rapide française dans les années 80.

Le premier McDonald’s, d’après plusieurs sources wikipediesques, aurait ouvert ses portes en 1979 à Strasbourg, même s’il est aussi fait mention d’une ouverture à Créteil en 1972.

Toujours est-il que c’est en 1980 que Quick, une franchise belge déjà bien implantée dans son pays, estime que l’heure est venue de mettre à mal notre exception culinaire.

Pourtant, dans les années 80, McDo et Quick furent talonnés, parfois surpassés, par Burger King… et deux chaînes typiques de cette folle décennie, à savoir O’Kitch et Freetime.

Des deux, c’est sans doute la seconde qui a le plus marqué les esprits avec ses « long burgers » munis d’une petite bague en papier pour manger proprement. Quant à O’Kitch, dont le nom insensé prend tout son sel aujourd’hui, surtout quand on voit la publicité ci-contre, on ne saurait exactement dire ce qui faisait sa particularité ; peut-être de miser sur une ambiance « branchée » là où McDonald’s insistait déjà sur le côté familial.

Si quelqu’un est en mesure de témoigner à propos des burgers de O’Kitch, il est le bienvenu !

De mémoire, il fut un temps où les cinq forces en présence formaient un relatif équilibre, du moins dans la capitale. Les pubs radios criaient « Burger Kiiiiing, c’est New Yooooork à Pariiiiis… Whopper, whopper, whopper ! », Christophe Salengro repeignait ses chaussures au ketchup dans une publicité Freetime restée dans tous les esprits, Quick montrait un pseudo-président des Etats-Unis s’inquiéter de l’avénement du Giant… Burger King, pourtant de très loin le meilleur du lot, a plié bagage définitivement en 1998, après une longue agonie ; entre temps, Quick avait racheté les challengers O’Kitch et Freetime.

Versons une petite larme en repensant aux glorieuses eighties où, à défaut de mieux manger, on avait davantage le choix du poison.

Repost 0
5 octobre 2006 4 05 /10 /octobre /2006 18:45

Chers lecteurs, ce petit message pour vous prévenir que vous allez malheureusement devoir attendre quelques jours avant d'avoir de nouvelles choses à lire, mon PC est en rade, super lent, bref je ne peux quasi plus rien faire avec :( un virus doit sans doute trainer dans le coin ...

Je vous demande donc de bien vouloir patienter quelques jours, le temps de remettre le PC en forme olympique.

Mais ne vous inquiétez pas !!! votre patience sera récompensée car plein de surprises vous attendent déjà !!!!

Gros bisous à tous !!! :D et désolée pour ce désagrément independant de ma volonté :(

Au plaisir de vous retrouver trés rapidement :)

Max

Repost 0
4 octobre 2006 3 04 /10 /octobre /2006 07:00

JOYEUX ANNIVERSAIRE NICO !!!!!!

Voici Nico, notre nouveau rédacteur officiel qui officiera désormais dans la rédaction d'articles sur les jouets typiquement masculins des années 80 :)

Vous avez déjà eu le plaisir de le lire à travers ses articles sur les jouets "goldorak" et " playmobil". 

 

Sur cette photographie, Nico a 7 ans environ, encore une photo qui sent bien bon l'ecole , le cahier recyclé et la colle cléopatre !!!

 

De plus, étant donné que Nico est né le 4 octobre 1976, il a le plaisir de fêter aujourd'hui même ses 30 ans pile !!! !!! Bienvenue dans le joyeux monde des trentenaires !!!

JOYEUX ANNIVERSAIRE à toi Nico et bienvenue dans notre Equipe ! ! ! ! ! !  :D

Repost 0
3 octobre 2006 2 03 /10 /octobre /2006 08:03

 

3 soeurs : Tam, Alex et Sylia (Hitomi, Ai et Rui Kisugi en VO) tiennent le Cat's Eye, un café convivial la journée, mais qui le soir se transforme en point de départ de différentes expéditions destinées à voler des tableaux principalement (mais parfois d'autres oeuvres) qu'elles signent d'une carte. Tous ont un point commun : ils sont fait par un allemand, Mickael Heintz, qui n'est autre que leur père disparu après la seconde guerre mondiale (voir le commentaire pour l'explication de la date de sa disparition). Elles espèrent donc le retrouver grâce à ses oeuvres, de manière à trouver des indices (des dates notamment).

Mais c'est compter sans l'inspecteur Quentin Chapuis (Toshio en VO), petit ami de Tam, qui fera tout pour les attraper, aidé en cela par la terrible miss Assaya, mais sans jamais y parvenir, déclenchant irremédiablement les foudres du commissaire Bruno... Heureusement qu'elles sont aidées par Mr Durieux (Mr Naigashi), un ami de leur père !
 

 Commentaires :   

Cette série a connu un vif succès lors de sa diffusion en 1983 dans l'émission Amuse 3. Il faut dire que les dialogues français étaient bien plus adultes qu'à l'accoutumée.

De plus, les images du générique français étaient celles du 2ème générique de début japonais, aux images plus que suggestives (remplacées par un montage des images de la série pour les diffusions suivantes).

Notons que le dernier épisode de la série n'offre pas aux téléspectateurs une véritable fin et nous met en scène une pièce de théâtre dont les rôles sont tenus par nos trois voleuses.

Dans le manga par contre, on en apprend beaucoup plus sur le père des Cat's, sur son frère, sur un certain syndicat et l'histoire possède une fin un peu plus mouvementée (et dramatique) que la série.

Précisons que contrairement à ce qui est souvent dit sur la série, l'auteur, Tsukasa Hojo n'a pas commis d'erreur de scénario. Le père des Cat's a disparu officiellement après la seconde guerre mondiale, néanmoins il s'est ensuite installé incognito au Japon et c'est à ce moment-là que ses filles sont nées (Syllia n'a donc pas la quarantaine!).

 Ce n'est qu'après la naissance d'Alex, au début des années 70 sûrement, qu'il a disparu (on apprend dans le manga qu'il était poursuivi par un syndicat du crime).

Pour sa rediffusion en 1998, deux épisodes de la série (le 15 et le 31) ont été redoublés (à cause d'un problème de son, semblerait-il).

Si les voix des soeurs et de Quentin furent conservées, celle du commissaire fut changée, le comédien d'origine étant hélas décédé.

Repost 0
2 octobre 2006 1 02 /10 /octobre /2006 11:46


Aaaaaaaaah les playmobils .... Un des jouets phare des années 80 ..... même s'ils existent encore ..)

 

Depuis plus de trente ans, ces petits bonhommes ont fait vibrer beaucoup d'enfants ....

 

D'abord en bois , puis en plastique ( avec une première version où les mains étaient soudées aux bras, et ensuite une version où l'on pouvait tourner la main, pratique lors des combats de sabre avec les pirates !!!)


La force des playmobils, c'est d'avoir diverses collections qui permettent de vraiment s'immerger dans son jeu : le bateau pirates, avec son trésor : son bateau (ahhh le bateau, rêve de tout enfant digne de ce nom !!), mais aussi son perroquet ....

 Chaque thème (des chevaliers avec le château- fort au chantier avec betonneuse et autre tractopelle) est vraiment fidèlement reproduit, ce qui explique sans doute que, même si on en entend plus parler, les playmobils sont toujours un succès !!!



Repost 0
1 octobre 2006 7 01 /10 /octobre /2006 09:34

 

Pompon, Blèze, Lejeune, bézu ... Quelques noms d'élèves  qui ont égayé nos soirées sur FR3 dés l'année 1987 !! ! Avec l'animateur Fabrice en guise d'instituteur, cette emission a connue un immense succès auprès des téléspectateurs 7 années durant !! !  [Lire l'article]

Repost 0
Published by Maxtv80 - dans Emissions 80's
commenter cet article

Présentation

  • : Années 80 : La Communauté Fan des 80's !!!
  • Années 80 : La Communauté Fan des 80's !!!
  • : Années 80 : Venez prendre un petit coup de vieux dans notre bienfaisante Communauté ! extraits télé, pages de pub, jouets, sucreries, produits disparus, clips videos, portraits 80's des membres et bien d'autres tonnes de surprises ! ! ! :)
  • Contact

Rechercher

Contactez nous !! ;)